Tintin de retour en librairie

, par Estelle

Une version en partie inédite des "Sept Boules de cristal" vient de paraître.

Alors que le personnage de Tintin tombera dans le domaine public en 2053, soit 70 ans après la mort de Hergé, Casterman et Moulinsart, la société qui gère l’exploitation commerciale de l’oeuvre d’Hergé, prennent les devants : c’est une version en partie inédite de l’album "Les Sept Boules de cristal" qui est parue cette semaine sous le titre "La Malédiction de Rascar Capac" (30.000 exemplaires, 20 euros). Sur les pages de droite, ce nouvel album propose l’intégralité de l’histoire originale des "Sept Boules de cristal" telle que parue en noir et blanc et en strips dans le quotidien belge Le Soir en 1943-1944. Sur les pages de gauche, le tintinophile Philippe Goddin évoque le contexte historique, les innombrables recherches de Hergé et l’implication d’Edgard Jacobs dans la création de cette aventure, croquis et documents d’époque à l’appui.
Hergé reprendra son histoire en 1946 dans le premier numéro de l’hebdomadaire Tintin. L’album couleur "Les Sept Boules de cristal" ne paraîtra lui qu’en 1948.
Un deuxième tome de "La Malédiction de Rascar Capac" devrait paraître à l’automne. Des versions inédites ou légèrement différentes de "L’Etoile mystérieuse", du "Secret de la Licorne", du "Lotus bleu" ou d’"Objectif Lune" sont également possibles.