Spiegelman se moque de Trump, Marvel le censure

, par Estelle

L’auteur de "Maus" affirme que l’éditeur lui a demandé de retirer sa comparaison entre le méchant Crâne Rouge de Captain America et le Président américain, rebaptisé Crâne Orange.

Officiellement, Marvel Comics veut rester neutre et apolitique. C’est du moins ce que l’éditeur américain a expliqué à Art Spiegelman en lui demandant de retirer la fin de sa préface pour l’ouvrage "Marvel : l’âge d’or 1939-1949" qui paraîtra en septembre prochain. En cause, cette phrase : "Dans le monde bien trop réel d’aujourd’hui, le Crâne Rouge, l’ennemi le plus vile de Captain America, est bien vivant à l’écran, et un Crâne Orange tourmente l’Amérique", allusion évidente à Donald Trump et sa chevelure orange…
L’auteur de "Maus" a refusé de retirer sa phrase, a abandonné sa collaboration avec Marvel et a raconté sa mésaventure au Guardian, explication de texte à l’appui. Il rappelle d’ailleurs que tout apolitique que se veut Marvel, l’ancien PDG de Marvel Entertainment qui siège toujours au conseil d’administration Ike Perlmutter, est l’un des "amis de longue date de Donald Trump", a soutenu financièrement sa campagne de 2016 et vient de refaire de même pour celle de 2020…