Sentaku, un éditeur participatif de mangas français

, par Estelle

Créée par trois étudiants, la startup veut permettre aux créateurs français de mangas d’être édités.

Trois étudiants en Master Grande École de la Burgundy School of Business (BSB)
annoncent le lancement de Sentaku, une startup intégrée à l’incubateur BSB, qui se propose de donner la chance aux créateurs français de mangas d’être édités. Pour cela, des extraits d’oeuvres sont disponibles en ligne et les lecteurs sont invités à passer des pré-commandes qui serviront à financer l’impression et les frais inhérents à la production du manga ainsi que la rémunération de l’auteur. Une fois le nombre minimum de pré-commandes atteint, l’auteur dispose d’un an pour faire parvenir son premier tome. A défaut, les contributeurs seront remboursés.
Actuellement, deux mangas sont proposés - "Les larmes d’Ara" et "Bestiaire" - sur www.sentaku.fr avec un objectif de 10.000 euros récoltés pour chacun.