Rumiko Takahashi, Grand Prix d’Angoulême 2019

, par Estelle

L’auteure de "Ranma 1/2", "Urusei Yatsura" et de "Maison Ikkoku" ("Juliette, je t’aime" en français) a été choisie par plus de 1.500 professionnels du secteur.

Le Grand Prix du 46e Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, qui se tient du 24 au 27 janvier 2019, a été annoncé. Il s’agit de Rumiko Takahashi, 61 ans, 40 ans de carrière et plus de 200 millions d’exemplaires vendus dans le monde. La mangaka a été élue à l’issue de deux tours de vote par 1672 auteurs de bande dessinée.
Née le 10 octobre 1957 au Japon, Rumiko Takahashi entame en 1978 la publication de "Urusei Yatsura" ("Lamu") dans les pages de l’hebdomadaire Sunday. Avec les séries "Maison Ikkoku" ("Juliette je t’aime") et "Ranma 1/2", elle va rapidement devenir la reine du shônen manga - les adaptations animées de ses séries contribuant à asseoir sa popularité bien au-delà des frontières de l’archipel nippon. Rumiko Takahashi, qui n’était pas présente à Angoulême pour recevoir son prix, était au second tour face à le Français Emmanuel Guibert et l’Américain Chris Ware. Elle succède à l’Américain Richard Corben, Grand Prix 2018. Elle est seulement le deuxième mangaka à remporter ce prix prestigieux après Katsuhiro Otomo en 2015 et la deuxième femme après Florence Cestac en 2000, Claire Bretécher étant arrivée ex-aequo avec Jean-Claude Forest en 1983.

- Festival d’Angoulême 2019 : Guibert, Takahashi et Ware en lice pour le Grand Prix