Prix Ouest-France Quai Des Bulles 2017 : Gipi primé

, par Estelle

L’album "La terre des fils" a été distingué dans le cadre du festival de Saint-Malo.

La 37e édition du festival de la bandes dessinée Quai des Bulles, qui s’est ouvert ce vendredi 27 octobre à à Saint-Malo, a décerné le Prix Ouest-France Quai Des Bulles 2017 à "La terre des fils" de Gipi (Futuropolis). L’auteur italien se voit offert une bourse de 2.000 euros et une campagne de promotion dans les colonnes du journal Ouest-France. L’histoire de "La terre des fils" est celle d’un père et de ses fils vivant dans un pays dévasté aux usines abandonnées et aux terres ravagées. Mutique et brusque, le père apprend à ses fils à être invincibles en bannissant toute tendresse. Le soir venu, il griffonne un carnet que les enfants, illettrés, ne peuvent pas déchiffrer. A sa mort, les jeunes garçons n’ont d’autre but que de trouver quelqu’un qui puisse leur lire les lignes mystérieuses.
Les cinq bandes dessinées finalistes étaient : "Idéal Standard" d’Aude Picault (Dargaud) ; "Monsieur désire" de Hubert et Virginie Augustin (Glénat) ; "Perreira Pretend" de Pierre-Henry Gomont (Sarbacane) ; et "S’enfuir" de Guy Delisle (Dargaud). Le prix Ouest-France Quai des bulles 2016 avait été décerné à "L’Été Diabolik" (Dargaud) d’Alexandre Clérisse et Thierry Smolderen.
Le Prix Révélation de l’ADAGP / Quai des Bulles 2017, qui vise à valoriser et à encourager le travail des jeunes auteurs de bandes dessinées, a par ailleurs été remis à Robin Cousin pour "Le Profil de Jean Melville", aux éditions Flblb.
Le Grand Prix de l’affiche a été remis à Clément Oubrerie qui réalisera l’affiche de l’édition suivante.
Le Prix Coup de cœur a été décerné à "Paco les mains rouges" d’Eric Sagot et Fabien Vehlmann.
Le Prix Jeunes Talents a distingué Alix Garin.