"Poison City", Prix Asie-ACBD 2015

, par Estelle

L’album de Tetsuya Tsutsui a été récompensé par l’Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée dans le cadre du festival Japan Expo 2015.

Pour la 9e fois, l’Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée (ACBD) a remis son prix Asie-ACBD, attribué à un titre en provenance du continent asiatique et publié en français entre juillet 2014 et juin 2015. Le jury a choisi, parmi cinq albums finalistes, "Poison City" du Japonais Tetsuya Tsutsui publié aux éditions Ki-oon. L’ACBD a été séduit par ce "manga qui donne à réfléchir sur la liberté d’expression et ses limites éventuelles, sur la responsabilité de l’auteur face au public, sur les dommages irréversibles que peut causer un excès de censure sur la créativité d’un pays".
Victime de censure avec son manga "Manhole" interdit en 2009 dans la région de Nagasaki, Tetsuya Tsutsui en a en effet tiré la matière pour écrire "Poison City" qui démarre à l’approche des Jeux olympiques de 2020 à Tokyo : le gouvernement japonais décide de faire place nette pour la réception des athlètes et met en place un système de surveillance des citoyens et des différents arts, comme les jeux vidéo ou la littérature, pouvant être caractérisés de nocifs. C’est dans ce contexte que Mikio Hibino, jeune mangaka, décide de publier une œuvre d’horreur réaliste et dérangeante.
En 2014, l’Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée (ACBD) avait remis son Prix Asie à "Wet Moon" du Japonais Atsushi Kaneko, publié aux éditions Casterman/Sakka.

- Prix Asie-ACBD 2015 : cinq albums en lice