Obélix psychanalysé

, par Estelle

Les éditions Puf publient "Le complexe d’Obélix" de Nicolas Rouvière, une étude psychanalytique du personnage d’Obélix.

L’épisode central d’Obélix enfant chutant dans la marmite de potion magique est lié aux enjeux fondamentaux de la séparation, à l’égard des fantasmes d’une identité impossible. C’est ce que nous explique notamment "Le complexe d’Obélix" à paraître aux éditions Puf le 14 mai prochain au rayon psychologie-psychanalyse.
Cet ouvrage de 280 pages, écrit par Nicolas Rouvière - auteur de plusieurs ouvrages sur la bande dessinée dont "Astérix ou la parodie des identités" et "Astérix ou les lumières de la civilisation" -, est une étude psychanalytique du personnage d’Obélix, en tant que figure infantile et témoin privilégié des logiques de raison et de déraison qui traversent l’univers d’"Astérix". Pourquoi Obélix ? "Lorsque l’on demandait à René Goscinny quel personnage d’Astérix avait sa préférence, le scénariste répondait sans hésiter : "Obélix, car c’est celui qui a le plus de facettes, le plus de traits de caractère différents." Naïf, brutal et psychologiquement fragile, Obélix est une figure enfantine dont la logique déconcertante nous renvoie sans cesse à l’histoire de notre propre développement" nous explique-t-on. Anne, la fille de René Goscinny, signe la préface du livre.