Moebius perd son procès contre Besson

, par Estelle

Le dessinateur avait porté plainte pour le plagiat de sa série "L’Incal" dans le film "Le Cinquième Elément".

Le dessinateur Moebius et l’éditeur Les Humanoïdes Associés ont perdu aujourd’hui leur procès contre Luc Besson et Gaumont qu’ils accusaient d’avoir contrefait la BD "L’Incal" dans le film "Le Cinquième Elément" sorti en 1997.
Les plaignants dénonçaient des "emprunts manifestes au titre, aux décors, aux scènes, aux personnages et aux éléments graphiques et scénaristiques de l’Incal". Ils réclamaient 13,1 millions d’euros pour concurrence déloyale, 9 millions d’euros de dommages et intérêts et 2 à 5% des recettes nettes d’exploitation du film. Le scénariste de la BD, Alexandro Jodorowsky, demandait également 700.000 euros.
Le tribunal de grande instance a cependant donné raison à Luc Besson qui considérait que les prétentions des demandeurs ne s’appuyaient que "sur des fragments infimes de l’œuvre" dessinée. Il a en revanche rejeté les 100.000 euros de dommages et intérêts demandés par le réalisateur pour procédure abusive.