Les ventes de vin de bourgogne dopées par un manga

, par Estelle

La série "Les gouttes de Dieu" est un succès en Corée du Sud et influe directement sur le marché du vin.

Contrairement au marché japonais, la Corée du Sud n’est pas encore grande consommatrice de vins de bourgogne mais un manga pourrait bien l’y aider. Sans pouvoir donner de chiffres précis, le Bureau interprofessionnel des vins de bourgogne (BIVB) vient en effet d’annoncer que les ventes de bourgogne dans le pays augmentent grâce à la série "Les gouttes de Dieu" des Japonais Tadashi Agi et Shu Okimoto. Dans les bars à vin, les Coréens sont de plus en plus nombreux à réclamer les vins présentés dans le manga composé de quatre tomes et traduit en coréen depuis quelques mois.
Dans "Les gouttes de Dieu", un jeune homme doit partir à la découverte du monde du vin à la mort de son père, lui-même grand amateur du breuvage. Le testament du père lui impose de trouver les douze meilleurs vins du monde pour toucher l’héritage. Pour cela, il lui a laissé une série d’énigmes centrées pour beaucoup sur le vin de bourgogne. D’ailleurs, des photos de grands crus de bourgogne illustre toutes les couvertures.
Selon Myong Joo Im, correspondante du BIVB à Séoul interrogée par l’AFP, les Coréens "vont dans les bars à vin avec le manga sous le bras, et demandent à déguster tel ou tel vin qui y est présenté". Un court reportage vidéo sur le sujet est également disponible sur le site de France 3 Bourgogne Franche-Comté.
Ce n’est pas la première fois qu’un manga booste les ventes d’un vin. Il y a une dizaine d’années, "Sommelier" de Mikio Shimizu, Araki Joh et Kenichi Mori, prenant pour héros un jeune enquêteur sommelier avait propulsé les vente du Pinot Noir Jensen de la maison Calera, le vin préféré du héros. Le premier tome de ce manga vient justement de paraître chez Glénat ce mois-ci.