Le festival d’Angoulême "pas compromis"

, par Estelle

Le ministre Fréderic Mitterrand s’est montré confiant quant à la pérennité du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême.

Il semble loin désormais le temps où les organisateurs du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême menaçaient de tout arrêter faute de financement. "Moi ministre, je vois mal des difficultés peser sur le Festival d’Angoulême" a déclaré Frédéric Mitterrand ce dimanche, venu à Angoulême pour le dernier jour de la 37e édition. "La pérennité du Festival ne me semble pas compromise. (...) On va pouvoir travailler maintenant de manière tranquille" a assuré le ministre de la Culture.