La vente Hergé chez Christie’s en deçà des espérances

, par Estelle

Dix œuvres d’Hergé ont été vendues 800.000 euros alors qu’elles étaient estimées à 1,5 million d’euros.

Une semaine après la maison d’enchères Sotheby’s dont la vente de 287 œuvres originales, planches ou illustrations a atteint les 3,82 millions d’euros, c’était au tour de Christie’s d’organiser ce samedi 14 mars une vente consacrée à Hergé. Dix œuvres d’Hergé étaient proposées pour une estimation totale d’1,5 million d’euros. Pourtant, de l’aveu même de la maison d’enchères, le résultat n’a "pas été à la hauteur des attentes" puisque ces enchères n’ont rapporté au total que près de 800.000 euros. La pièce maîtresse de la vente - une très rare affiche de libraire qu’Hergé a réalisée en mars 1945 - qui était estimée entre 650.000 et 700.000 euros n’a même pas trouvé preneur. La dernière couverture réalisée par Hergé pour Le Journal de Tintin en 1978 a en revanche été adjugée 577.500 euros, soit au-dessus des estimations (entre 350.000 et 400.000 euros).
Dans une seconde vente organisée le même jour par Christie’s autour d’autres grands noms de la BD, une planche originale de l’album d’Astérix "Les Lauriers de César", publié en 1971, a été vendue 150.000 euros (estimée entre 150.000 et 200.000 euros) au profit des familles des victimes de l’attentat contre Charlie Hebdo. Elle doit être dédicacée par Uderzo à l’acquéreur. Par ailleurs, une planche originale de "La Marque jaune" d’Edgar P. Jacobs est partie à 205.500 euros.