L’univers des yôkai disséqué

, par Estelle

"À l’intérieur des yôkai" de Shigeru Mizuki paraît le 19 avril 2018 en français. L’occasion de découvrir des coupes anatomiques des fameux esprits japonais.

Les yôkai sont des fantômes, incontournables dans le folklore japonais. Bienveillants ou hostiles, ils habitent les coins d’ombre, les lieux oubliés ou les soupentes des maisons… Mais au fait de quoi sont-ils constitués ?
Le mangaka Shigeru Mizuki ("Kitaro le repoussant", "NonNonBâ"), décédé le 30 novembre 2015 à l’âge de 93 ans, dont l’univers surnaturel a été fortement marqué par ces créatures, a dessiné dans les années 1960 près de 85 coupes anatomiques de yôkai. Elles ont été réunies dans un livre imprimé en bichromie et jusqu’ici inédit en français et en anglais. Les éditions Cornélius réparent cet oubli en publiant le 19 avril 2018 "À l’intérieur des yôkai". 96 pages pour découvrir notamment comment Fukurosage, un tanuki originaire de la préfecture de Nagano, possède un estomac capable de changer la nourriture en saké ou encore comment Mannendake, un bambou vieux de 10.000 ans, utilise ses doigts (semblables à des seringues) pour aspirer les âmes des voyageurs perdus. Les textes accompagnant chaque dessin ont été écrits par Mizuki lui-même. Prix de l’album : 25,50 euros.
Bonus rigolo, les éditions Cornélius en ont profité un fascicule collector de 16 pages intitulé "À l’intérieur de Kitaro" et qui présente des coupes anatomiques des personnages les plus célèbres de Mizuki (Kitaro, Papa œil, Ratichon, etc). Il sera offert en librairie pour l’achat de deux livres de Mizuki.
A Noter d’ailleurs pour les fans du mangaka que le tome 3 de "Kitaro le repoussant" - qui était en rupture depuis deux ans - sera à nouveau disponible le 19 avril prochain.