Houba houba, le Marsupilami est de retour

, par Estelle

Pour une question juridique, la drôle de bestiole avait disparu depuis très longtemps des "Aventures de Spirou et Fantasio". Le 55e tome, signé Vehlmann et Yoann, le réintègre.

Intitulé "La colère du Marsupilami", le tome 55 des "Aventures de Spirou et Fantasio", à paraître le 4 mars 2016 chez Dupuis, annonce le grand retour de la fameuse bestiole imaginaire jaune à longue queue. Fabien Vehlmann, au scénario, et Yoann au dessin, sont en effet les premiers à pouvoir le dessiner dans la série depuis les années 70. Les différents scénaristes avant eux avaient dû se contenter d’allusions comme un simple "houba houba" caractéristique au fond de la jungle…
Car s’il avait laissé à cette époque les aventures de Spirou à Jean-Claude Fournier, Franquin avait en revanche choisi de garder ses droits sur l’animal apparu pour la première fois en 1952 dans "Spirou et les héritiers", le tome 4 des "Aventures de Spirou et Fantasio". Dans le "Faiseur d’or" d’ailleurs (premier album signé Fournier), le personnage du Marsupilami était encore dessiné par Franquin.
Ce n’est qu’en 1987 que Franquin accepta de céder ses droits à Marsu Productions qui édita alors une série d’albums autour d’une famille de Marsupilamis sauvages, dessinée par Batem… Avant que Dupuis profite de son rachat de Marsu Productions en 2013 pour enfin récupérer les droits du personnage et pouvoir le dessiner de nouveau dans "Les aventures de Spirou et Fantasio". Alors, comment Vehlmann explique-t-il dans le dernier album la disparition du Marsupilami pendant 46 ans ? C’est simple : Spirou, Fantasio et le comte de Champignac ont été zorglondisés pour leur faire oublier qu’ils ont été un jour les amis de la petite créature !