"Hong Kong comics", une histoire du manhua

, par Estelle

De la satire politique aux histoires pour les enfants en passant par les séries d’humour et de kung-fu, l’ouvrage retrace un siècle de création à Hong Kong.

Urban China, nouveau label commun du groupe Dargaud et du Chinois Comicfan, avait présenté ses quatre premiers titres en avant-première lors du 42e Festival international de la bande dessinée d’Angoulême. Ambition du label : adapter des bandes dessinées chinoises (les manhuas) en France et créer des récits aux thématiques chinoises par des auteurs de tous horizons.
En attendant les tomes 1 de "La princesse vagabonde" et de "Little Yu" de la Chinoise Xia Da - "star de la BD en Chine et au Japon" nous dit Urban China - qui paraîtront en juin 2015, l’éditeur a traduit "Hong Kong Comics, une histoire de manhua" par Wendy Siuyi Wong, professeur d’université enseignant le design en Australie.
En 192 pages à la couverture cartonnée de qualité, l’ouvrage présente un large panorama illustré de la création de bandes dessinées à Hong Kong depuis 1867, sur fond de changements sociaux et culturels. Après un long texte explicatif dans chaque chapitre (les manhuas satiriques et politiques, comiques, d’action, pour la jeunesse), Wendy Siuyi Wong fait la part belle aux illustrations, avec de très nombreuses reproductions de couvertures, planches, strips et vignettes et quelques explications. C’est bien fait et cela donne un bon aperçu de la production passée et actuelle à Hong Kong.