Hermann, Grand Prix de la ville d’Angoulême 2016

, par Estelle

C’est le dessinateur et scénariste d’origine belge qui a été préféré à Alan Moore et Claire Wendling pour succéder à Katsuhiro Otomo. Le 43e Festival international de la bande dessinée d’Angoulême ouvre demain.

Pour le 2e tour de l’élection du Grand Prix du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême 2016, les auteurs de bande dessinée avaient le choix entre Hermann, Alan Moore et Claire Wendling. Finalement c’est Hermann, âgé de 77 ans, qui a été choisi pour recevoir la récompense.
Déjà dans le trio de finalistes l’année dernière, élevé au rang de chevalier des Arts et des Lettres en 2009, le dessinateur et scénariste d’origine belge a démarré avec Greg mais sa première série en solo est "Jérémiah" en 1977. On lui doit aussi "Sarajevo-Tango", "Caatinga", "On a tué Wild Bill" ou toute une série d’albums avec son fils Yves H au scénario : "Liens de sang", "Zhong Guo", "The Girl from Ipanema", "Sans pardon"… Des albums abordant une multitude de genres, du western au récit d’anticipation en passant par l’aventure, la saga médiévale, le thriller et le fantastique. Son dernier album réalisé avec Yves H, "Old Pa Anderson", sur la ségrégation raciale dans le sud des Etats-Unis au début des années 50, est paru ce mois-ci au Lombard.
Hermann succède au Japonais Katsuhiro Otomo. Il sera donc l’invité d’honneur du Festival 2017 et en signera l’affiche. Depuis l’annonce du second tour, on se demandait si le lauréat allait accepter son prix ... En janvier 2014, Hermann avait en effet déclaré à 20Minutes.fr : "La gloire est une chose qui ne m’intéresse pas. D’ailleurs, pour être tout à fait franc, j’ai même demandé, l’an dernier, à une dame de l’organisation de s’arranger pour que je ne fasse même pas partie des nominés ! Je voulais exprimer mon désarroi, mais je ne peux pas empêcher les gens de proposer mon nom, hein ? Bref ! Je serais très embarrassé si je recevais le Grand Prix, parce que je le refuserai."
Claire Wendling a elle aussi demandé cette année à ce qu’on ne vote pas pour elle : "Je ne fais plus de BD depuis 20 ans, je ne fais que de l’illustration" s’est étonnée l’auteure des "Lumières de l’Amalou" dans le quotidien Charente Libre avant de déclarer sur son compte Facebook : "Vous voulez me faire plaisir ? Ne votez plus pour moi. Je vous adore, vraiment . Hein ... Même les haineux . Enfin non. Des bisous . Pas à tous .vous vous reconnaitrez, restons entre nous." Quant à Alan Moore, il avait affirmé à ActuaBD début 2014 : "J’ai décidé de ne plus accepter de prix, il ne faut pas m’en vouloir. Je préfère que ce soit donné à des gens moins conventionnels. Je ne rends plus dans des festivals, je n’accepte plus aucune récompense. (…) Je ne me sens pas d’accepter un prix pour les obligations que cela implique. Je ne voyage plus, je n’ai plus de passeport. Cela n’a rien de péremptoire, travailler sur mes projets me suffit."

Crédit photo : Le Lombard / D.Henry