Grand Prix du Festival d’Angoulême 2016 : Hermann, Alan Moore ou Claire Wendling ?

, par Estelle

Les trois noms sont le résultat du 1er tour de vote des auteurs de bande dessinée. Le 2e tour a démarré.

Les auteurs de bande dessinée publiés chez un éditeur francophone ont eu la possibilité de voter du 13 au 17 janvier 2016 par internet pour donner librement, sans ordre de préférence, entre un et trois noms d’auteurs vivants susceptibles de devenir Grand Prix du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême 2016. Les trois premiers noms issus de ce premier tour, et auquel 1.216 personnes ont participé, sont par ordre alphabétique : Hermann, Alan Moore et Claire Wendling.
Le dessinateur et scénariste belge Hermann, né en 1938, a démarré avec Greg mais sa première série en solo est "Jérémiah" en 1977. On lui doit aussi "Sarajevo-Tango", "Caatinga", "On a tué Wild Bill" ou toute une série d’albums avec son fils Yves H au scénario : "Liens de sang", "Zhong Guo", "The Girl from Ipanema", "Sans pardon"… L’année dernière déjà, ll avait figuré parmi les trois finalistes du Grand Prix de la ville d’Angoulême en 2015.
Le scénariste britannique Alan Moore, dont les œuvres les plus connues sont les comics "Watchmen", "V pour Vendetta" et "From Hell", a 62 ans. Lui aussi figurait dans le trio de finalistes en 2015 mais aussi en 2014.
La dessinatrice française Claire Wendling, née en 1967, a signé en 1990 sa seule et unique série, "Les lumières de l’Amalou", sur un scénario de Christophe Gibelin. On lui doit aussi des histoires courtes, des carnets de croquis et des ouvrages d’illustration.
Ces noms sont par conséquent proposés au vote pour le second tour. Les auteurs ont jusqu’au dimanche 24 janvier à minuit pour voter. Le nom du lauréat du 43e Grand Prix du Festival international de la bande dessinée sera annoncé, le mercredi 27 janvier à 18h30, à l’Alpha, la médiathèque d’Angoulême, par Katsuhiro Otomo, Grand Prix du Festival 2015.