Grand Prix de la ville d’Angoulême 2016 : le festival va introduire des noms d’auteures dans la liste

, par Estelle

Réagissant à la polémique sur le sexisme, le Festival international de la bande dessinée cède mais souligne la réalité de l’Histoire de la bande dessinée.

Taxé de sexiste depuis la parution de la liste des 30 auteurs de bande dessinée en lice pour le Grand Prix de la ville d’Angoulême 2016, le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême vient de réagir officiellement via un communiqué intitulé "Le festival d’Angoulême aime les femmes… mais ne peut pas refaire l’histoire (de la bande dessinée)." Comme Franck Bondoux, le délégué général de la manifestation, l’avait aussi souligné mardi, le Grand Prix récompense un auteur pour l’ensemble de son œuvre et sa carrière alors que depuis plusieurs décennies "force est de constater qu’il y très peu d’auteures reconnues" explique le Festival. En outre, poursuit le communiqué, "il y a deux ans (…) le Festival a introduit dans la liste des sélectionnés des auteures : Marjane Satrapi et Posy Simmonds. Il se trouve que celles-ci ont recueilli très peu de votes et sont arrivées dans les dernières. C’est ainsi qu’elles ont été sorties de la liste (conformément au règlement)."
Face à la polémique - l’appel au boycott du Collectif des créatrices de BD contre le sexisme et la décision d’au moins dix nominés de retirer leur nom de la liste (Riad Sattouf, Joann Sfar, Daniel Clowes, Etienne Davodeau, Christophe Blain, François Bourgeon, Pierre Christin, Charles Burns, Chris Ware et Milo Manara) -, l’organisation du Festival a cependant dû faire machine arrière : "le Festival va, sans enlever aucun autre nom, introduire de nouveau des noms d’auteures dans la liste des sélectionnés au titre du Grand Prix 2016". Ni le nom de ces auteures, ni leur nombre n’ont pour l’instant été annoncé.

- Grand Prix de la ville d’Angoulême 2016 : deux nouveaux auteurs se retirent
- Grand Prix de la ville d’Angoulême 2016 : une sélection 100% masculine !