Festival d’Angoulême : le coup fourré de 9e Art+

, par Estelle

La société qui gère la manifestation a déposé deux marques à l’INPI à l’insu de l’association.

L’association du festival d’Angoulême et les collectivités locales n’en reviennent pas. Ils viennent d’apprendre que Franck Bondoux, le patron de la société 9e Art+ gérante de la manifestation, a récemment déposé deux marques dans son coin : "Festival de la bande dessinée d’Angoulême" et "Festival d’Angoulême" ! Un nouveau pion discrètement avancé par Franck Bondoux qui avait demandé vainement fin septembre que sa société devienne copropriétaire de la marque "Festival international de la bande dessinée" déposée en 2001 par l’association.
Avec cette manoeuvre, Bondoux espère-t-il ainsi peser avec force sur l’association alors que le contrat qui lie 9e Art+ au célèbre festival doit être renégocier avant le 30 juin 2015 ? Les six derniers présidents du Festival international de la bande dessinée, réunis en urgence, ont en tout cas décidé de réagir rapidement : il leur reste une quinzaine de jours pour pouvoir dénoncer l’enregistrement des marques à l’INPI.

Source : Charente Libre