Festival d’Angoulême 2019 : Guibert, Takahashi et Ware en lice pour le Grand Prix

, par Estelle

Les auteurs de BD étaient appelés à voter pour le premier tour.

Le Grand Prix du 46e Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, qui se tiendra du 24 au 27 janvier 2019, sera l’un de ces trois auteurs : Emmanuel Guibert, Rumiko Takahashi ou Chris Ware. Ainsi en a décidé la communauté d’auteurs de BD appelés à voter au 1er tour sous forme électronique. Le second tour se déroule jusqu’au dimanche 20 janvier 2019 à minuit. Le lauréat sera celle ou celui qui aura obtenu le nombre de votes le plus élevé. Le nom du nouveau Grand Prix sera annoncé le mercredi 23 janvier 2019 à l’occasion de l’ouverture officielle du Festival d’Angoulême.

Emmanuel Guibert est né en 1964 à Paris. Il débute sa carrière avec une œuvre exigeante sur la montée du nazisme, "Brune", qui lui prendra sept ans de travail. Au contact de ses camarades de l’atelier des Vosges, il décide de changer de technique et publie, entre 2000 et 2008, une série de planches inspirées par les souvenirs de son ami Alan Ingram Cope, "La Guerre d’Alan". Vient ensuite "Le Photographe", d’après des entretiens avec Didier Lefèvre, qui reçoit un Prix Essentiels du Festival en 2007. Il crée aussi avec Joann Sfar "Les Olives noires", "La Fille du Professeur" et "Sardine de l’Espace", ainsi qu’"Ariol" avec Marc Boutavant. Il est lauréat 2017 du Prix René-Goscinny et a été mis à l’honneur par le Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême en 2018.

Rumiko Takahashi est née le 10 octobre 1957 au Japon. En 1978, elle entame la publication de "Urusei Yatsura" ("Lamu") dans les pages de l’hebdomadaire Sunday. Avec "Maison Ikkoku" ("Juliette je t’aime") puis "Ranma 1/2", elle va rapidement devenir la reine du shônen manga, les adaptations animées de ses séries contribuant à asseoir sa popularité.

Chris Ware est né en 1967 à Omaha aux États-Unis. Il entame au début des années 1990 une œuvre d’envergure avec la série des "Acme Novelty", vraie-fausse revue à la forme et à la pagination changeante qui installe les personnages bientôt fameux de l’auteur : "Quimby the Mouse", "Rusty Brown" et surtout "Jimmy Corrigan". Chris Ware a reçu de très nombreux prix, dont 28 Harvey Awards et 22 Eisner Awards. L’auteur publie en 2012 le remarqué "Building Stories", un livre-objet impressionnant constitué d’une quinzaine de livres de formats divers pouvant être lus dans un ordre choisi par le lecteur – celui-ci a reçu le Prix Spécial du Jury au Festival d’Angoulême en 2013.