Festival d’Angoulême 2018 : un très bon cru

, par Estelle

La 45e édition de la manifestation a enregistré une hausse de la fréquentation, en particulier un public jeune et mixte.

Pas de chiffres mais "une nouvelle dynamique" pour cette "édition 2018 exceptionnelle". C’est avec ces mots que le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême a dressé le bilan de la 45e édition. Le succès de cette édition 2018 serait dû notamment aux animations familiales du dimanche et à la programmation culturelle, en particulier l’offre dans le domaine du manga qui a attiré un public jeune et mixte : de grandes expositions ("Osamu Tezuka", "Manga no Kamisama", "L’Art de Naoki Urasawa" et "Fairy Tail") et la présence de deux auteurs prestigieux, Naoki Urasawa et Hiro Mashima.
Après une édition 2018 marquée donc par la présence du manga, le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême oriente la programmation 2019 (du 24 au 27 janvier prochain) vers la bande dessinée américaine, notamment autour du Grand Prix, Richard Corben. Une exposition du lauréat du Prix René Goscinny 2018, Jean Harambat, sera également présentée. Enfin, le Japon sera de nouveau à l’honneur à travers une exposition dédiée à l’œuvre de Taiyo Matsumoto.