Festival d’Angoulême 2018 : Larcenet ne veut pas qu’on vote pour lui

, par Estelle

L’auteur a expliqué qu’il ne souhaite pas figurer cette année parmi les finalistes du Grand Prix de la Ville d’Angoulême. Il n’est pas le premier.

Il figurait parmi les trois finalistes l’an dernier pour recevoir le Grand Prix de la Ville d’Angoulême, aux côtés de Chris Ware et Cosey, remporté par ce dernier. Manu Larcenet n’a pas envie d’en faire partie pour l’édition 2018. Il a en effet posté sur son compte Facebook un très long message à destination des auteurs de bande dessinée dans lequel il leur demande expressément de ne pas voter pour lui. "J’ai accumulé trop de rancœurs et d’incompréhensions vis à vis du monde de la bande dessinée (...) Avec l’âge, je perds peu à peu l’enthousiasme que j’avais à intégrer ce monde. Je n’y ai jamais vraiment trouvé ma place", écrit-il. "Je ne lis plus de bandes dessinées, non par choix, mais parce qu’il n’y a plus rien qui m’excite quand je déambule, hagard, devant les immenses rayonnages consacrés à notre art", poursuit-il. "J’ai de plus en plus de mal à en faire moi-même (…) Je suis sec." Et de conclure : "Je préfère pour ma part rester en dehors de l’agitation du Festival d’Angoulême, ou de tout autre, tranquille, derrière ma table, à essayer de retrouver l’envie, le lien que j’avais avec notre mode d’expression, aujourd’hui usé jusqu’à la corde, prêt à rompre."
L’élection du Grand Prix de la Ville d’Angoulême a lieu sur deux tours. Au premier tour (du 8 au 13 janvier 2018), les auteurs de BD professionnels sont invités à proposer un nom librement. Les trois noms retenus seront départagés du 17 au 21 janvier par le second tour.
Déjà en 2016, Claire Wendling finaliste du 1er tour avait déclaré sur son compte Facebook : "Vous voulez me faire plaisir ? Ne votez plus pour moi. Je vous adore, vraiment . Hein ... Même les haineux . Enfin non. Des bisous . Pas à tous .vous vous reconnaitrez, restons entre nous." Ses co-finalistes, Alan Moore et Hermann, avaient fait de même lors de précédentes nominations : "J’ai décidé de ne plus accepter de prix, il ne faut pas m’en vouloir (...) Je ne voyage plus, je n’ai plus de passeport. Cela n’a rien de péremptoire, travailler sur mes projets me suffit" affirmait ainsi Alan Moore à ActuaBD début 2014. Idem pour Hermann : "La gloire est une chose qui ne m’intéresse pas (...) Je serais très embarrassé si je recevais le Grand Prix, parce que je le refuserais" expliquait-il à 20Minutes.fr en 2014. Hermann avait toutefois fini par se laisser convaincre puisqu’en 2016, il avait été élu Grand Prix de la Ville d’Angoulême.