Editions Emmanuel Proust en redressement : droit de réponse

, par Estelle

Suite à l’annonce du redressement judiciaire d’EP Editions et aux réactions de certains internautes, son dirigeant Emmanuel Proust publie un droit de réponse.

Il y a quelques jours, vous vous annoncions le redressement judiciaire de la société Heupé / Emmanuel Proust (EP) Editions, dirigée par Emmanuel Proust, depuis le 11 juin 2013 (notre article du 20/06/2013). Suite à cette annonce et à la publication de différents commentaires sur ToutenBD et d’autres sites, Emmanuel Proust tient à déclarer :
"Oui, nous sommes bel et bien en redressement judiciaire et ce depuis le 11 juin 2013. Cette situation, nous l’avons nous même souhaitée afin de préserver cette maison d’édition. Cela va permettre de redémarrer sur un modèle économique plus pragmatique. Un administrateur judiciaire a été nommé. Nous travaillons ensemble à trouver la solution la plus pertinente.
N’en déplaise à certains, la maison d’édition a de nombreux atouts pour repartir sur de bonnes bases ! Notre équipe est mobilisée comme jamais pour continuer à publier des nouveautés et à défendre ce catalogue.
En ce qui concerne nos anciens auteurs, qui ont choisi de nous quitter, comme par exemple Tarek (34 albums parus chez nous, dont à peine 6 ont atteint le seuil de rentabilité), nous regrettons qu’ils se livrent à des vengeances personnelles par médias interposés. Il nous parait également évident que nos auteurs constituent la base solide à l’origine de la valeur de ce catalogue. A-t-on besoin d’enfoncer telle porte ouverte ? Surtout que, depuis sa création en 2002, cette maison d’édition a toujours donné sa chance aux jeunes talents et accordé une importance particulière à leur accompagnement en publiant des livres à la fabrication soignée. Quant aux questions d’argent : j’ai fondé cette maison d’édition en rachetant avec mes propres deniers la structure éditoriale que j’avais créée chez le Groupe la Martinière (nous avons fêté notre 10ème anniversaire en 2012 !), puis j’ai fait entrer deux partenaires au capital, MK2 SA tout d’abord, en 2008, puis France Portail ensuite, pour les remplacer, en février 2013. C’est la vie normale d’une entreprise d’édition indépendante qui doit faire face à un marché de plus en plus complexe.
Reste la question de "ma" vision éditoriale : j’ai toujours souhaité développer un catalogue audacieux qui ne singe aucune maison existante, faisant la part belle à des thématiques historiques et de société, matière à apprentissage et à réflexion. C’est une vision que j’ai défendue jusqu’ici et que je continuerai à défendre. Nous pouvons comprendre la frustration d’un auteur n’étant pas parvenu à atteindre une partie de ses objectifs, en revanche nous ne pouvons pas tolérer de déclarations publiques calomnieuses, à grand renforts de termes péjoratifs, à l’encontre de notre maison d’édition qui a fort à faire dans ce contexte économique tendu.
Pour ne pas rester sur une note négative,
Je vous invite à découvrir, dès le 04 juillet, nos prochaines parutions : le tome 3 de Ontophage, encore plus magnifique et mystérieux que les précédents... le tome 24 de Agatha Christie : Rendez vous avec la mort, adaptation signée Marek et Didier Quella-Guyot, et un album d’humour issu du blog d’un prof d’anglais : En Classe With Me. 3 albums signes de notre vitalité et représentatifs aussi du futur...
Je remercie tous ceux qui ont témoigné leur soutien à la maison d’édition ces derniers jours, vos messages nous motivent chaque jour à aller de l’avant."