Cosey reçoit l’insigne de Chevalier des Arts et des Lettres

, par Estelle

La ministre de la Culture et de la Communication Françoise Nyssen a profité du 45e Festival international de la bande dessinée d’Angoulême pour distinguer le Grand Prix 2017.

Grand Prix 2017 du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, le Suisse Cosey s’est vu remettre ce 25 janvier 2018 à Angoulême l’insigne de Chevalier des Arts et des Lettres des mains de la ministre de la Culture et de la Communication Françoise Nyssen. L’ordre des Arts et des Lettres récompense "les personnes qui se sont distinguées par leur création dans le domaine artistique ou littéraire, ou par la contribution qu’elles ont apportée au rayonnement des arts et des lettres en France et dans le monde".
Né en 1950, Cosey - de son vrai nom Bernard Cosendai - entame sa carrière à la fin des années 1960 auprès de son compatriote Derib, auteur de la série "Yakari". D’abord dessinateur pour la presse, il crée "Jonathan" en 1975 dans les pages du journal Tintin. Ni vraiment héros ni franchement anti-héros, Jonathan se place d’emblée du côté d’une contemplation singulière, arpentant l’Inde, le Népal et le Tibet, en quête des autres comme de lui-même. Cette singularité, le personnage la doit à son créateur, qui lui a prêté ses sentiments, ses interrogations, ses impressions de voyages et ses goûts artistiques. Cosey a ainsi réalisé une bande dessinée que l’on pourrait aujourd’hui apparenter à l’autofiction. Le 7e volume de la série reçoit l’Alfred de la meilleure BD de l’année au Festival en 1982. Le dernier volume de la série est paru en 2013. L’auteur publie par ailleurs "Saïgon-Hanoï" (Alph-Art du meilleur scénario au Festival en 1993).Cosey publie par ailleurs les deux volumes du "Voyage en Italie", qui inaugurent en 1988 la collection Aire Libre (Dupuis), où l’auteur réalise également "Joyeux noël, May !", "Zeke raconte des histoires" et "Une maison de Frank L. Wright". Il publie par ailleurs les deux volumes d’"À la recherche de Peter Pan" et "Zélie Nord – Sud" (Le Lombard), ainsi que "Le Bouddha d’Azur" (Dupuis). Tenant d’une ligne claire aérienne soulignée par des couleurs douces, Cosey est un observateur minutieux des grands espaces. En 2016 enfin, il reprend le temps d’un album le personnage de Mickey Mouse dans "Une mystérieuse mélodie", hommage au héros de Disney où Cosey imagine la rencontre de Mickey et Minnie.