"Charpie Hebdo" fait tousser "Charlie Hebdo"

, par Estelle

L’avocat de l’hebdomadaire satirique s’oppose à un projet de pastiche.

Il n’est pas encore paru, ne le sera peut-être jamais mais Me Malka, l’avocat de Charlie Hebdo a d’ores et déjà envoyé une lettre recommandée à l’éditeur Sonora Média lui enjoignant de renoncer à la publication d’un Charpie Hebdo : "Le titre "Charpie Hebdo" évoque évidemment de manière directe (les attentats, ndlr) et les victimes, ce qui nous semble parfaitement indécent, étant précisé qu’il ne saurait revêtir un quelconque caractère humoristique, dépassant largement "les lois du genre" de l’humour satirique acceptable". "Il n’y a pas la satire acceptable et la satire pas acceptable. C’est la preuve que "Charlie Hebdo" veut fixer des limites à la liberté de la presse" a répondu Julien Saint-Guillaume, directeur de la rédaction du Connard, titre édité par Sonora Média. Et de conclure : "On avait renoncé (à faire ce pastiche, ndlr) mais après le courrier de Malka, on va le faire un jour, bien sûr".