Charlie Hebdo, première "entreprise solidaire de presse"

, par Estelle

Ce statut impose de réinvestir dans l’entreprise au moins 70% des bénéfices annuels.

Le statut d’"entreprise solidaire de presse", créé par une loi du 17 avril 2015 et qui oblige à réinvestir dans l’entreprise au moins 70% des bénéfices annuels, a été adopté par Charlie Hebdo. C’est le premier journal à le faire. Ce statut interdit en outre toute participation par un tiers. seuls les collaborateurs de Charlie Hebdo pourront donc détenir des actions mais Riss écarte l’idée que tous les collaborateurs soient actionnaires. L’hebdomadaire est actuellement détenu à 70% par le directeur de la publication Riss et 30% par le directeur financier Eric Portheault, qui ont racheté les 40% possédés par la famille de Charb. Les nombreux dons et la forte augmentation des ventes et abonnements (100.000 exemplaires vendus et 210.000 abonnés)avaient provoqué ces derniers mois de vives tensions au sein de la rédaction, la plupart des membres de Charlie Hebdo réclamant "une forme de société coopérative" pour "échapper au poison des millions".
Par ailleurs, Riss a annoncé au magazine allemand Stern qu’il n’y aurait plus de dessin de Mahomet dans les pages de l’hebdomadaire satirique.