Carte blanche autour des camps de réfugiés sur Arte

, par Estelle

Jusqu’en décembre, la chaîne propose un projet bimédia permettant à des auteurs de BD, des cinéastes, des écrivains et des photographes de donner leur vision des camps de réfugiés.

De septembre à décembre 2014, Arte propose tous les samedis à 18h35 son nouveau projet bi-média « Réfugiés » qui donne à 16 artistes - cinéastes, écrivains, photographes et auteurs de bande dessinée - carte blanche pour présenter leur vision de quatre camps de réfugiés à travers le monde. Ainsi par exemple, Nicolas Wild ("Ainsi se tut Zarathoustra") a-t-il choisi d’évoquer ses rencontres au camp de réfugiés de Beldangi au Népal, Reinhard Kleist ("Le boxeur") le camp de Kawergosk en Iran, Didier Kassaï ("Vies volées") le camp de Burj El Barajneh au Liban et Damien Glez (dessins de presse dans la presse africaine et européenne) le camp de Bredjing au Tchad.

- Voir les planches de Nicolas Wild.