BD et franc-maçonnerie

, par Estelle

Manuel Picaud et Joël Gregogna étudient dans un ouvrage le phénomène.

Manuel Picaud, rédacteur en chef du site Auracan, et Joël Gregogna, auteur de plusieurs essais sur le langage ésotérique de la BD ("Corto l’initié", "Les Arcanes du Triangle Secret "...), publient "bande dessinée, imaginaire & franc-maçonnerie" aux éditions Dervy (26 euros).
L’ouvrage se penche sur les rapports entre la BD et la franc-maçonnerie : Des parallèles existent entre d’une part la facture et l’appréhension de la bande dessinée, d’autre part l’élaboration du travail en loge et son rayonnement dans le monde profane" nous explique-t-on. "Les langages des planches et des chefs d’oeuvre s’avèrent communs, les écritures se révèlent semblables parce qu’ellipses, symboles et mythes. Le maître mot demeure l’imaginaire."