Atrabile se fait de la bile

, par Estelle

L’éditeur indépendant suisse est dans une situation financière très délicate. Une association a été créée.

Créées en 1997 par Daniel Pellegrino et Benoît Chevallier, la maison d’édition suisse Atrabile, installée à Genève, affronte actuellement une grave crise financière, rapporte La Tribune de Genève. La structure avance un chiffre d’affaires en baisse de 50% au premier semestre 2013 par rapport à 2012, alors même que l’année 2012 était déjà très mauvaise.
Une Association des amis d’Atrabile - l’A3 qui regroupe une soixantaine de membres -, a été créée pour soutenir l’éditeur indépendant et une aide totale de 100.000 francs suisses (environ 82.000 euros) a pu être trouvée auprès de l’Etat, la Ville de Genève, etc.