Les clés du Festival d’Angoulême seront-elles données au privé ?

, par Estelle

L’Association du Festival pourrait signer un nouvel accord qui donnerait les clefs du festival à Franck Bondoux et sa société privée 9eArt+, qui organise l’événement depuis 2007.

C’est un tournant qui se prépare pour le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême (FIBD). Selon le quotidien Charente Libre, Patrick Ausou, président de l’Association du Festival de la BD d’Angoulême et Franck Bondoux, directeur de la société 9eArt+ qui organise la manifestation depuis 2007, présenteront ce samedi 14 mars 2015 en assemblée générale, une convention de cinq ans. Celle-ci cèderait en effet 50% des marques du Festival BD ("Festival de la Bande Dessinée d’Angoulême", "Festival d’Angoulême" et "Festival international de la Bande Dessinée") au prestataire privé 9e Art+ pour une durée de cinq ans renouvelable « automatiquement ». La convention prendrait effet dès le festival 2016, ce qui serait loin d’être du goût de la Ville d’Angoulême, principal financeur public de la manifestation, selon Charente Libre. "Donc, c’est ça le projet ? Les Angoumoisins payent pour ce festival depuis 40 ans et on va en donner comme ça la moitié à un prestataire privé ? Pourquoi pas donner la moitié du théâtre à son directeur Gérard Lefèvre, puisque lui aussi fait du bon boulot ?" a également déclaré au quotidien l’ancien président et actuel trésorier de l’association, Gérard Balinziala.
9eArt+ avait déjà commencé à avancer ses pions à l’automne dernier en déposant dans son coin deux marques, "Festival de la bande dessinée d’Angoulême" et "Festival d’Angoulême". L’Association du festival et les collectivités locales avaient alors décidé de réagir et 9eArt+ avait finit par transférer la propriété des marques à l’Association le 15 décembre dernier.