Festival d’Angoulême 2015 : nouveaux remous autour de Sodastream

, par Estelle

Comme l’an dernier, le partenaire de la manifestation est dans le collimateur de plus de 90 dessinateurs et travailleurs de l’industrie de la bande dessinée.

Plus de 90 dessinateurs et travailleurs de l’industrie de la bande dessinée originaires d’une vingtaine de pays (Lewis Trondheim, Jacques Tardi, Guy Delisle, Willem, José Munoz, Edmond Baudoin, Siné, Wozniak, Ernest Pignon-Ernest, Jaime Hernandez, Alison Bechdel, Warren Ellis, Dylan Horrocks, Mohammad Sabaaneh, le festival de Palestine Comics, etc...)interpellent Franck Bondoux le directeur du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême (du 29 janvier au 1er février 2015) sur son partenariat avec Sodastream dont l’usine se situe dans les territoires palestiniens occupés. Comme en 2014, ils ont signé une lettre ouverte publiée aujourd’hui.
Les signataires de la lettre intitulée "No business as usual with Israël" demandent "au Festival international de BD d’Angoulême d’abandonner tous liens avec la société israélienne Sodastream. En outre, nous demandons instamment au Festival d’Angoulême, ainsi qu’à tous les festivals, conventions, et célébrations de la bande dessinée et de l’art de la caricature auxquels nous participons, de rejeter tout partenariat, financement ou coopération avec une société israélienne ou une institution qui ne favorise pas explicitement la liberté et la justice pour les Palestiniens, ainsi que l’égalité des droits et l’égalité entre les israéliens Juifs et Palestiniens, en particulier le gouvernement israélien et ses consulats, tant qu’Israël continuera à dénier aux Palestiniens leurs droits...".
Par ailleurs, en réaction à l’attentat dans les bureaux de Charlie Hebdo, les signataires estiment que "ces horribles actes de violence nous incitent à agir encore plus urgemment pour un monde où la dignité, la liberté et l’égalité de toutes les personnes sont respectés et promus. Nous réaffirmons que le mouvement de boycott palestinien est une étape importante de cette vision, et nous espérons que vous continuerez à nos côtés dans ce mouvement".